à propos

Cindy Coutant (née en 1984, vit et travaille à Paris) est diplômée de l’École Supérieure d’Art des Pyrénées et du Conservatoire de Bordeaux (classe d’éléctroacoustique). Ses travaux questionnent principalement les éléments de langage et les outils de communication des sphères médiatiques et politiques. L’artiste s’intéresse également à la programmation numérique — elle collabore notamment avec le media designer Jérémie Nuel — et s’inspire de l’esthétique véhiculée par internet et les outils numériques. Son travail explore différentes thématiques comme l’espionnage technologique, la science-fiction, les icônes populaires et le football.


« Cindy Coutant appartient à une génération d’artistes qui pensent et créent à partir de ce que Katherine Hayles nomme la technogenèse (c’est à dire la « façon dont les humains et les dispositifs techniques coévoluent au fil de leurs interactions »). Comment pensons-nous « à travers, avec et selon des media numériques » ? Son œuvre, qui a pris récemment la forme d’installations, s’élabore à partir d’imaginaires technologiques, ceux des langages de programmation informatique, des interfaces, des écrans, de la communication électrique à distance, des réseaux mondiaux qui la rendent possible, et des algorithmes qui gouvernent les moteurs de recherche. Elle travaille d’ailleurs en binôme avec Jérémie Nuel, qui est media designer : c’est ensemble qu’ils développent désormais des interfaces pour les expositions, et qu’ils élaborent un discours critique sur les usages des technologies de communication.

Mais le travail de Cindy Coutant est aussi celui d’un auteur, et il se déploie dans le champ du poétique. Elle travaille à partir du langage, et lorsqu’elle se confronte aux langages informatiques, aux technologies de programmation et de diffusion, aux espaces ou aux conventions de l’exposition, c’est pour trouver des formes d’écritures nouvelles, des manières de montrer et de mettre en espace du texte. Et même augmentée, il s’agit toujours d’écriture. »

(Jill Gasparina)

Formation à l’École d’Enseignement Supérieur d’Art de Bordeaux et au Conservatoire de Bordeaux (composition électroacoustique, classe de Christian Eloi), puis à l’École Supérieure d’Art des Pyrénées, obtention du DNSEP grade master européen avec les félicitations du jury en 2012.


2017
• Lauréate du dispositif Création en cours
• (2 février) Finissage de l’exposition UNDERSHOOT : WE WHISTLE AND WE BLOW, conférence-performance Lavitrine/IF, Limoges.

2016 
• (novembre) Résidence de création proposée par Productions Rhizome (Québec) & Le Cube, centre de création numérique (Paris) à la Maison de la Littérature de Québec.
• (septembre, novembre, décembre) Lauréate du dispositif <3, résidence itinérante de co-production entre Le Confort Moderne (Poitiers), LAC&S/Lavitrine (Limoges) et Zébra3 (Bordeaux). 3 résidences & expositions dans les 3 vitrines des structures partenaires.
• (septembre) Exposition collective FRAC à quatre (Répliques), Frac L.-R., dispositif Post-Production
• (juillet) Traverses et inattendus, résidence de recherche, La Chapelle-Faucher, plateforme d’expérimentation artistique au croisement des écoles supérieures d’art de la Grande Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Midi-Pyrénées.
• (avril) Prélude, exposition de fin de résidence, Lieu Commun, Artist Run Space, Toulouse, dans le cadre du dispositif Post-Production
• (avril) Vision, la recherche en art et en design, exposition collective, Palais de Tokyo
• (mars-avril) Résidence, Lieu Commun, Toulouse, dans le cadre du dispositif Post-Production (en partenariat avec le FRAC Languedoc-Roussilon et l’École Supérieure d’Art des Pyrénées)
• (déc.-janvier) Salon du Salon #8, exposition collective, Marseille

2015
• drawing room 015, salon du dessin contemporain, Salon du Salon / Iconoscope, Montpellier
• Salon du Salon #6, Marseille, exposition collective, présentation de Notice des cartes blanches.
• OÙ, lieu d’exposition pour l’art actuel, Marseille, exposition avec Richard Baquié, dans le cadre du Printemps de l’art contemporain + lectures avec Liliane Giraudon, Henri Deluy, Jean-Jacques Viton, Pedro Morais.
• Résidence, Salon du Salon, Marseille (juillet et décembre 2015)
• Résidence, OÙ, lieu d’exposition pour l’art actuel, Marseille (10 mai – 10 juin 2015)
• Artiste invitée au workshop Recherches et récits d’expériences en action sous la direction de Jean-Paul Thibeau et Céline Domengie à L’École Supérieure d’Art d’Aix en Provence (janvier – avril 2015)
• Fondation de l’École performative, lieu mobile de recherche et d’expérimentation, Paris
• Participation au collectif Tenons & Mortaises, réservoir de désirs politiques réunissant revues (Vacarme, Multitude, L’Homme et la société, Anthropologie…), chercheurs, artistes, Paris
• Participation au projet de la maison d’édition Excès avec Amalia Ramanankirahina et Sophie Wahnich, Paris